La NASA a annoncé que l’un de ses satellites, baptisé Upper Atmosphere Research Satellite (UARS) va retomber sur Terre.


Malheureusement elle ne peut dire où. L'armée américaine en serait, paraît-il capable, mais elle ne veut pas le dire: secret militaire ou incapacité?  Elle avait pourtant réussi à détruire un de ses satellites espion mais c'était sans doute plus facile car sa trajectoire était en-dehors de l'atmosphère où les lois de la gravitation de Newton fonctionnent bien. Que se passerait-il si un pays ennemi lançait une attaque nucléaire avec des fusées balistiques? La France, en tous cas serait incapable de détruire ce type de fusée, uniquement de riposter à partir d'un sous-marin nucléaire.

Les américains ont peut-être un système anti-missile opérationnel mais rien n'est moins sûr. Si l'armée américaine avait été capable de détruire dans la haute atmosphère le satellite de la NASA, elle n'aurait pas manqué de le faire savoir.